Entre le Chili, la Suisse et la Suède : Nicolás Cerda voulait une formation internationale et il l’a obtenue à l’UAI

À Stockholm, en Suède, <a href="https://www.mabulle.org/visa-<a href="https://www.mabulle.org/choses-a-ne-<a href="https://www.mabulle.org/pourquoi-il-est-pratique-de-voyager-en-argentine-economie-favorable-et-paysages-uniques/ »>pas-faire-lors-de-votre-voyage-en-italie/ »><a href="https://www.mabulle.org/organiser-un-voyage-au-chili-kris-autour-du-monde/ »><a href="https://www.mabulle.org/carretera-austral-voyages-<a href="https://www.mabulle.org/dates-<a href="https://www.mabulle.org/vacances-et-shopping-au-chili-quels-produits-peuvent-etre-obtenus-moins-chers-et-lesquels-ne-doivent-pas-etre-pris-en-compte/ »>des-fetes-et-vacances-au-chili-2023/ »>dans-la-verte-patagonie-du-chili/ »>pour-le-tourisme-en-belgique-formulaire-etias/ »><a href="https://www.mabulle.org/<a href="https://www.mabulle.org/foire-aux-questions-entree-et-sortie-<a href="https://www.mabulle.org/exigences-mises-a-jour-pour-les-passagers-avec<a href="https://www.mabulle.org/voyages-organises-au-chili-bidtravel-circuits-et-circuits-pas-chers-toujours-au-meilleur-prix/ »>des-vols-vers-la-chine/ »>sur-le-territoire-national/ »><a href="https://www.mabulle.org/le-couple-avec-deux-enfants-qui-a-parcouru-le-monde-en-van-et-navigue-desormais-sur-les-mers-dindonesie/ »>les-5-meilleures-destinations-au-chili-pour-voyager-en-famille/ »><a href="https://www.mabulle.org/covid-19-pouvez-vous-voyager-en-espagne/ »>Nicolás Cerda, étudiant en ingénierie commerciale à l’Université Adolfo <a href="https://www.mabulle.org/connexion-et-astronomie-dans-la-valle-de-elqui-chili/ »>Ibáñez, étudie la dernière partie du <a href="https://www.mabulle.org/tout-ce-que-vous-devez-savoir-avant-de-voyager-au-chili/ »>Master in International Management Cems. « J’effectue un stage professionnel et international au sein du Conseil suédois du <a href="https://www.mabulle.org/ce-que-<a href="https://www.mabulle.org/weskichile-tour-voyage-de-ski-dune-semaine-<a href="https://www.mabulle.org/voyager-au-chili-par-voie-terrestre-explication-detaillee-2019/ »><a href="https://www.mabulle.org/voyage-en-italie-<a href="https://www.mabulle.org/le-chili-sur-la-route-en-21-jours/ »>toutes-les-informations/ »>dans-le-centre-du-chili-avec<a href="https://www.mabulle.org/aux-personnes-qui-envisagent-dentrer-au-japon/ »>une-extension-vers-le-sud/ »>vous-devez-savoir-si-vous-allez-traverser-la-chaine-de-montagnes-en-voiture/ »>commerce et de l’investissement, Business Sweden, à leur siège à Stockholm. Business Sweden est une organisation dont le travail combine une partie privée de conseil en gestion stratégique avec un mandat unique du gouvernement suédois pour aider les entreprises suédoises à augmenter leurs ventes mondiales et les entreprises internationales à investir et à se développer en Suède. Expliquez <a href="https://www.mabulle.org/informations-<a href="https://www.mabulle.org/quelle-est-la-<a href="https://www.mabulle.org/journal-de-mon-voyage-au-chili-et-en-argentine/ »>meilleure-periode-pour-voyager-au-chili-2/ »>sur-les-procedures-aux-frontieres-argentine-gob-ar/ »>votre travail quotidien. « L’expérience a été incroyable », ajoute.

Pour comprendre <a href="https://www.mabulle.org/itineraire-a-<a href="https://www.mabulle.org/blog-tourgo-checklist-de-ce-quil-faut-apporter-dans-sa-valise-pour-son-voyage-au-chili-les-indispensables-pour-chaque-saison-de-lannee/ »>travers-le-nord-du-chili-la-bolivie-et-le-nord-ouest-de-largentine-pendant-45-jours/ »>plus en <a href="https://www.mabulle.org/levident-et-le-moins-evident/ »>profondeur ce qu’est le CEMS et ce qu’il implique pour ses <a href="https://www.mabulle.org/un-consortium-francais-depose-une-plainte-aupres-du-cirdi-contre-le-chili-apres-avoir-subi-des-pertes-de-37-millions-de-dollars-en-raison-de-la-pandemie-de-covid-19/ »>participants, il faut mentionner qu’avant la Suède, Nicolás était en <a href="https://www.mabulle.org/sans-but-et-pedalant-des-nomades-a-bicyclette/ »>Suisse. Oui, plus précisément à l’Université de Saint-Gall, l’une des 34 universités dans le monde qui fait partie de l’alliance CEMS (dont l’UAI) et qui a été reconnue cette année comme l’université avec la meilleure offre de Masters en Management au monde (par le Financial Times). “L’université est très bonne et propose un large éventail de cours dans différents domaines, des plus généraux tels que le marketing et le leadership à des sujets plus spécifiques tels que l’aviation, le tourisme ou le changement climatique” Expliquer.

Alors… en quoi consiste cette alliance entre universités et organisations et pourquoi ses participants devraient-ils prendre un quart et leur pratique professionnelle à l’étranger ?

L’objectif de CEMS est de former la prochaine génération de leaders mondiaux dont les entreprises ont besoin. Le réseau -dont l’UAI Business School est membre depuis 2013- se caractérise par son multiculturalisme, son exigence, la haute qualité académique de ses étudiants, le lien direct que le programme entretient avec ses partenaires corporatifs, qui sont des entreprises multinationales ou des ONG, et une intense collaboration entre les écoles de commerce qui la composent. Ses participants – qui viennent du monde entier – doivent effectuer deux périodes académiques, une à l’UAI Business School et une autre dans l’une des universités du réseau : Cornell (États-Unis), National University of Singapore Business School, Korea University Business School, plus vingt écoles européennes telles que la London School of Economics, HEC Paris et l’Université de Saint-Gall (Suisse), pour n’en citer que quelques-unes, où ils suivent des cours <a href="https://www.mabulle.org/les-chiliens-et-les-residents-pourront-voyager-en-dehors-du-chili-avec-le-pass-mobilite-diario-y-radio-universidad-chile/ »>sur la stratégie mondiale, le leadership mondial, la citoyenneté mondiale et une entreprise projet -entre autres. Ils doivent également effectuer un stage international, qui dure au moins huit semaines et se déroule en dehors du Chili.

« Avoir l’opportunité de vivre en Suisse pendant un certain temps, dans le cadre de mes études supérieures, a été une expérience incroyable. La Suisse est un pays magnifique, avec beaucoup de nature et de villes qui valent la <a href="https://www.mabulle.org/verifier-les-12-mois-de-lannee-et-savoir-quand-voyager/ »>peine d’être visitées. La meilleure partie de l’expérience a été de se connecter avec d’autres étudiants d’échange de différents pays, ainsi qu’avec des étudiants UAI et chiliens qui étudient à HSG », dit Nicolás à propos de son expérience en Suisse, dont il a certainement profité au maximum.

Par exemple?

Pendant son séjour à l’Université de Saint-Gall, il a suivi plusieurs cours électifs liés à ses domaines d’intérêt : l’aviation, le tourisme et le changement climatique. Ces cours, dit-il, étaient très intéressants, car ils sont loin du management classique.. « La meilleure chose à propos de mon expérience est que j’ai eu l’opportunité de réaliser mon projet d’entreprise (projet de conseil en équipe) dans le domaine de l’aviation avec le groupe Lufthansa, plus précisément avec la compagnie Swiss International Air Lines. Dans ce projet, j’ai beaucoup appris sur l’industrie et j’ai également eu l’occasion de travailler avec des collègues incroyables.

Non seulement cela, mais aussi grâce au cours sur le changement climatique -qui est enseigné par plus de 10 universités CEMS- Nicolás a pu se réunir dans le même pays avec les participants au cours de toutes les universités qui le considèrent dans leur maillage pour simuler un COP (Conférence des Parties) et parvenir à des accords en matière de changement climatique. « Dans notre cas, notre activité s’est déroulée en Pologne, et nous avons eu l’opportunité de voyager et de rencontrer d’autres étudiants internationaux. Chaque équipe représentait un pays, et l’objectif était de parvenir au meilleur accord possible en faveur de la lutte contre le changement climatique. Ici, nous avons également pu rencontrer plusieurs étudiants de l’UAI qui suivaient ce cours dans différentes universités.

Des leçons pour continuer à grandir

Malgré toutes ces expériences incroyables, Nicolás tient à préciser que vivre et étudier à l’étranger n’est pas toujours rose. Et il ne s’agit pas simplement de rater ou de différences de prix («La Suisse peut être si chère que parfois nous allions en Allemagne le soir juste pour acheter ce dont nous avions besoin et économiser de l’argent. Il existe de nombreuses astuces pour économiser en Suisse tout en ayant une bonne expérience”explique-t-il) ou des problèmes de visa qui peuvent exister (et qu’en fait, il en avait) mais plutôt des situations inattendues qui désarment et font que la vie prend une tournure douloureuse.

Nicolás évoque et partage ce qui a été l’une des expériences les plus difficiles de sa vie. Ici, dans ses mots :

« Alors que je terminais mon mandat en Suisse, ma mère est tombée malade au Chili. Les jours passaient et son état de santé se détériorait rapidement, j’ai donc pris la décision de voyager au Chili (j’ai littéralement acheté le billet à l’aéroport deux heures avant le voyage). J’ai eu l’occasion de la voir le jour même de mon arrivée et de lui parler (ce fut une surprise pour elle). Le lendemain, elle a été intubée et ne s’est plus jamais réveillée de ce cauchemar.

J’étais au Chili pendant environ un mois et après un certain temps, je suis retourné en Europe pour ma pratique. Malheureusement, elle est décédée deux jours après mon retour, je n’ai donc pas pu être là pour son dernier au revoir. Ce fut une période extrêmement difficile, mais ma famille et mes amis m’ont soutenu dans le processus. L’équipe CEMS m’a également offert son soutien à tout moment, et je lui en serai éternellement reconnaissant.

Une situation qu’il définit lui-même comme déchirante.

« Vivre à l’étranger n’est pas facile, beaucoup de gens romancent cette expérience à travers les réseaux sociaux, mais il y a plusieurs occasions où la solitude et la tristesse sont plus fortes que l’expérience elle-même. Cependant, être capable de se connecter avec des personnes qui sont dans une situation similaire vous permet de mieux faire face à ces situations. L’une des plus grandes leçons personnelles que j’ai tirées jusqu’à présent de cette expérience est d’apprendre à voir la vie et la réalité sous un autre angle, avec de nouvelles connaissances et dans des cultures totalement différentes de celles auxquelles j’étais habitué, et c’est inestimable.

Choisir son propre chemin

Nicolás dit que depuis qu’il a découvert qu’il voulait étudier l’ingénierie commerciale, l’Université Adolfo Ibáñez était sa première et unique option, et le Master en gestion internationale y était pour beaucoup. Dès l’université, dit-il, il savait qu’il voulait vivre et étudier à l’étranger, et CEMS lui a offert toutes les possibilités qu’il souhaitait : de bonnes opportunités à l’étranger, vivre avec différentes cultures et pouvoir utiliser différentes bourses et/ou avantages étudiants.

C’était si clair pour lui qu’il a dit que dès la première année d’université, il avait commencé à enquêter sur les conditions de candidature pour le programme, et il l’a fait avec son groupe d’amis qui sont également finalement entrés dans la maîtrise et ont vécu leurs expériences dans d’autres parties du monde. .

  • Que pensez-vous que CEMS vous a apporté pour votre développement professionnel et personnel ?

« CEMS m’a donné plusieurs outils professionnels et personnels. Si l’on tient compte du fait qu’il n’existe que 34 écoles de commerce dans le monde, et une seule par pays, suivre ce master dans 2 de ces écoles assure une qualité et des connaissances de pointe. Et l’avantage du CEMS, c’est que vous composez une grande partie du programme, car nous devons suivre un grand nombre de cours au choix et ceux-ci dépendront de vos goûts et de vos intérêts professionnels. Cependant, l’un des principaux outils que vous offre ce master est de développer et de vous connecter à un réseau mondial de contacts, tant pour les différents étudiants que vous rencontrez dans les universités et les activités auxquelles vous participez, que pour les entreprises ( Corporate Partners) qui participent à votre développement au travers d’entretiens, de rencontres, de visites et du Projet d’Entreprise.

Personnellement, la croissance que j’ai vue en moi au cours de la dernière année a été énorme. De la capacité à fonctionner dans des scénarios plus complexes et dynamiques, à une plus grande confiance en mes connaissances et mes compétences.

​Etre entré dans ce master avec une partie de mon groupe d’amis de l’université a été une expérience incroyable, à la fois en raison du réseau de soutien que nous avons fourni et aussi en raison des opportunités de voyage que nous avons eues. Par exemple, avec un ami, nous avons voyagé ensemble en Europe et nous avons visité la Suisse pendant 1 semaine avant de commencer nos semestres. J’ai aussi rendu visite à une autre amie à Barcelone, et j’ai appris à connaître cette ville avec elle pendant plus d’une semaine. J’ai aussi voyagé avec des amis en Hollande, en Belgique et en France. La magie de l’Europe qui est toute proche et c’est relativement bon marché pour voyager.”

Vous pouvez en savoir plus sur CEMS, Master in International Management ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.