Visa pour la Belgique | AXA-Schengen

Qui a besoin <a href="https://www.mabulle.org/budget-et-comment-faire-des-economies/ »>d’un <a href="https://www.mabulle.org/guide-pratique-pour-voyager-au-chili-viajar-libres-le-blog-de-voyage-dintermundial/ »><a href="https://www.mabulle.org/<a href="https://www.mabulle.org/comment-enlever-une-rayure-sur-un-parquet/ »>visas-exigences-et-tout-ce-que-vous-devez-savoir/ »><a href="https://www.mabulle.org/mise-a-jour-des-conditions-dentree-aux-etats-unis-politique-de-vaccination-pour-les-vols-internationaux-vers-les-etats-unis/ »>visa pour se rendre en Belgique ?

<a href="https://www.mabulle.org/nomades-voyages-a-fort-impact-pour-les-managers-et-les-equipes-de-travail/ »>les citoyens de les 27 pays qui composent l’espace Schengen Ils n’ont pas besoin de visa pour franchir les frontières belges, car c’est l’un de ses Etats membres, pas plus que les étrangers qui se trouvent légalement sur ce territoire européen, tant qu’ils y séjournent moins de 90 jours.

Les seules personnes qui sont tenues de présenter un visa Schengen pour entrer en Belgique sont celles qui ont un passeport d’un des pays qui ne bénéficient pas de l’exemption de ce titre de voyage.

Ceux qui résident dans un pays dont les citoyens n’ont pas besoin d’un permis spécial pour entrer dans l’espace Schengen, mais qui n’ont pas de passeport national et sont originaires d’un autre pays qui ne bénéficie pas de cette même exemption, doivent être en possession d’un visa Schengen pour entrer sur ce territoire.

Liste des documents pour voyager en Belgique

L’autorisation dont chaque personne a besoin pour entrer légalement en Belgique dépend à la fois de sa nationalité, de la durée et de l’objet de son voyage.

Voyager sans visa

Les personnes qui n’ont pas besoin de visa pour entrer dans l’espace Schengen, y compris la Belgique, n’ont pas à présenter formellement de documents avant leur voyage, mais elles doivent répondre à une série d’exigences :

  • Avoir un passeport valide et à jour, délivré à un moment donné au cours des dix dernières années et qui n’expire pas dans les trois mois suivant la date à laquelle son titulaire doit quitter la Belgique. Vous devez également vous assurer qu’il comporte suffisamment d’espace vierge, au moins deux pages, pour que les autorités puissent le tamponner lors des contrôles aux frontières.
  • Réserver un billet aller-retour, qui démontre l’intention du voyageur de quitter le territoire belge avant la fin des 90 jours qu’il est autorisé à passer dans l’espace Schengen sans visa.
  • Offrez une preuve d’hébergement pour toute la durée du séjour, comme une réservation d’hôtel ou AirBnB. Lorsque l’hébergement est assuré par un membre de la famille ou un ami, vous devrez être en possession d’une lettre d’invitation qui pourra vous être demandée par les autorités aux contrôles aux frontières à votre arrivée en Belgique.
  • Justifiez les motifs de la visite en Belgique, qui peuvent être touristiques, pour étudier, rendre visite à de la famille ou des amis, assister à un événement culturel ou sportif, dans le cadre d’une visite officielle, pour suivre un traitement médical ou pour un transit aéroportuaire.
  • Démontrez que vous disposez de moyens financiers suffisants pour payer toute la durée du séjour grâce à un relevé récent d’un compte bancaire, par exemple. La somme d’argent minimale requise pour les voyages en Belgique est de 95 euros par jour si le voyageur séjourne à l’hôtel, ou de 45 euros s’il choisit de séjourner chez une connaissance.

Informations importantes pour l’avenir : ETIAS

À partir de 2022, les voyageurs qui bénéficient actuellement de l’exemption de visa devront avoir une autorisation ETIAS pour franchir les frontières extérieures de la Belgique et des autres États Schengen. Heureusement, la démarche pour l’obtenir sera très simple et se fera en ligne.

voyager avec un visa

Les personnes qui sont tenues d’avoir un visa pour se rendre à la fois en Belgique et dans le reste de l’espace Schengen doivent accomplir les démarches pour l’obtenir auprès de l’ambassade ou du consulat belge de leur pays de résidence.

  • Avoir un passeport valide et à jour, délivré à un moment donné au cours des dix dernières années et qui n’expire pas dans les six mois suivant la date à laquelle son titulaire doit quitter la Belgique. Vous devez également vous assurer qu’il comporte suffisamment d’espace vierge, au moins deux pages, pour que les autorités aux contrôles aux frontières puissent le tamponner.
  • Réserver un billet aller-retour, qui démontre l’intention du voyageur de quitter le territoire belge avant la fin des 90 jours qu’il est autorisé à passer dans l’espace Schengen sans visa.
  • Offrez une preuve d’hébergement pour toute la durée du séjour, comme une réservation d’hôtel ou AirBnB. Si le logement est fourni par un membre de la famille ou un ami, vous devez être muni d’une lettre d’invitation qui peut être demandée par les autorités aux contrôles aux frontières.
  • Justifier les raisons de la visite en Belgique, lorsqu’il s’agit d’un séjour d’affaires ou de travail.
  • Démontrez que vous disposez de moyens financiers suffisants pour payer toute la durée du séjour via un extrait de compte bancaire par exemple. Dans le cas de la Belgique, le montant minimum est de 75 euros pour chaque franchissement de ses frontières, plus 40 euros pour chaque jour de séjour.
  • Avoir un justificatif prouvant la souscription d’une assurance médicale voyage, valable sur tout le territoire Schengen et d’une couverture minimale de 30 000 euros.

Combien coûte un visa pour la Belgique ?

Le visa Schengen entraîne des frais de traitement qui, depuis février 2020, sont fixés à 80 euros pour les adultes et 40 pour les enfants de 6 à 12 ans ; les mineurs de moins de cet âge sont exonérés de paiement.

Que dois-je faire pour me rendre en Belgique pour le travail ?

Les résidents des pays exemptés de visa peuvent visiter la Belgique pour le travail ou les affaires sans autorisation spéciale, tant que le séjour est inférieur à 90 jours sur une période de six mois.

Les personnes qui souhaitent travailler en Belgique plus de 90 jours doivent obtenir un visa de long séjour ou de type D avant le début de leur voyage. Ces types de permis relèvent de la responsabilité de chaque État Schengen et sont traités par les consulats belges à l’étranger.

Dans les deux cas, qu’un visa soit requis ou non, le voyageur doit être muni d’une lettre d’invitation de la société ou de l’entité qui l’a invité en Belgique, ou de la société pour laquelle il travaille dans son pays d’origine, expliquant quelles tâches allez-vous effectuer Pendant votre séjour?

Que dois-je faire pour voyager en Belgique en tant qu’étudiant ?

Les résidents des pays exemptés de visa peuvent visiter la Belgique pour poursuivre leurs études sans visa, à condition que le séjour soit inférieur à 90 jours sur une période de six mois.

Les personnes qui souhaitent étudier en Belgique pendant plus de 90 jours doivent obtenir un visa de long séjour ou de type D avant le début de leur voyage. Ces types de permis relèvent de la responsabilité de chaque État Schengen et sont traités par les consulats belges à l’étranger.

Les étudiants doivent prouver qu’ils ont une bourse ou des moyens financiers suffisants pour payer leur assurance médicale, leur logement et les frais de séjour dans le pays, et un éventuel rapatriement en cas d’accident ou de décès. Le montant minimum qui a été fixé pour couvrir l’ensemble de ces dépenses varie chaque année : pour l’année universitaire 2020/2021, il est de 700 euros par mois.

Où faire la demande de visa pour se rendre en Belgique ?

Les démarches d’obtention de visas s’effectuent auprès des ambassades ou consulats belges du pays de résidence de la personne qui souhaite se rendre sur leur territoire. Dans certains cas, ce processus peut avoir été sous-traité à des sociétés spécialisées, également appelées centres de visas. Le plus utilisé par la Belgique est VFS Global.

Les voyageurs qui n’ont pas besoin d’un visa Schengen peuvent prolonger leur séjour, tant qu’il ne dépasse pas 90 jours. En revanche, ceux qui sont entrés en Belgique avec ce permis doivent demander une prolongation s’ils souhaitent rester dans le pays au-delà de la date de validité qui figure sur leur vignette-visa. Il convient toutefois de noter que ces prolongations sont rarement accordées, sauf si des raisons de force majeure peuvent être justifiées.

Comment AXA peut-il m’aider ?

AXA propose trois types d’assurance médicale de voyage pour ceux qui envisagent de voyager dans l’espace Schengen à des prix très compétitifs : de la police Faible coût pour 22 € par semaine à un autre connu sous le nom de Voyage en Europe qui offre une couverture plus complète à partir de 33 €, ou le forfait Voyages multiples pour les voyageurs fréquents, il en coûte 328 € par an.

Ces polices sont acceptées dans tous les États Schengen et, au moment de la souscription, un certificat automatique est fourni qui peut être présenté avec la demande de visa pour prouver que vous avez une assurance médicale de voyage.

Une information important

Chez AXA, nous nous efforçons de toujours vous offrir des informations exactes et à jour, mais la réglementation des visas peut être modifiée à tout moment par l’ambassade ou le consulat de Belgique. Pour cette raison, nous ne pouvons être tenus responsables des conséquences de tels changements. Veuillez vous renseigner auprès des autorités consulaires pour connaître les conditions d’obtention d’un visa Schengen en vigueur au moment de votre demande.

Foire aux questions sur les visas pour la Belgique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.